Etapes de SJ-Bayonne

Voie de Tours de ST Jean d'Angély à Bayonne

 Etape 8 de ST Jean d'Angély à Saintes 35 kms Temps nuages pluie et beau et chaud après midi

Lever de très bonne heure et par une porte arrière avec code digital j'ai pu quitter cette belle abbaye (fondé en 1010, détruite pendant les guerres de religions et reconstruite en partie aux 12 et 13èmes siècles) au petit matin car l'étape est très longue et bien que le ciel soit orageux la chaleur devrait être encore présente. Comme d'habitude en ville, et c'est le cas, le balisage est inexistant et au bout de 4kms le ciel se met en colère et je prends une bonne douche à cause de mon poncho qui avec le SAD est difficile à mettre. Vu le temps je décide de prendre la petite départementale pour rattraper le chemin à Juiq mais problème je me retrouve à Fenoux et j'ai beaucoup perdu de temps que je comble malgré moi grâce à un particulier me voyant avec une carte à la main s'est arrêté et remis sur le chemin à Le Douhet. Merci à lui qui était encore plus content que moi de me rendre service. La suite sans problème jusqu'à Foncouverte où vers 15h j'ai mangé un bout dans la forêt avant de redescendre sur Saintes et ses beaux monuments comme le double arc de triomphe dont les Saintais sont très fiers. Arrêt à l'OT pour la créanciale et pour des photos avant de traverser la Charente pour arriver au gîte situé à côte de l'église St Eutrope à 3kms. 16h je trouve Gérard le Nantais et un jeune Belge du nom de Carlos, baroudeur des chemins de tous pays qui s'est avéré être un excellent cuisinier le soir en nous préparant du poulpe avec petites pommes de terre et courgettes agrémenté d'un petit Alsace et soyons fous d'un Bordeaux Entre deux Mer. Bon accueil de l'hospitalier bonne soirée avec un autre Belge qui lui venant de Bordeaux faisait le chemin à l'envers.

Constat du jour: Le balisage et le guide Lepère à revoir! Grandes étapes successives mais bonnes jambes. Riche ville de Saintes en monuments. Bon gîte paroissial.

Etape 9 de Saintes à Pons 32 kms Temps très beau et très chaud

Oh là là... je n'ose pas vous raconter cette étape tellement je m'en veux encore! Parti du gîte à 7h en forme et content d'être sur cette voie de Tours et de rencontrer de plus en plus de pèlerins avec qui nous partageons. J'ai pris à droite du gîte la N137 pour rattraper à l'aérodrome de suite le chemin... oui mais croyant prendre ce bout de nationale c'est la rocade que j'ai pris et de ce fait j'ai fait une boucle et me suis rallonger de 8kms! Con...trit je le suis et donc retour pour repartir à 9h du point de départ et sans réel problème car le balisage devient efficace tout au long de l'étape jusqu'à Pons. Seul le soleil et la chaleur ne baisse pas et grâce à la gentillesse des habitants qui avec plaisir vous remplissent la gourde voire même vous donnent des bouteilles d'eaux minérales sortie du frigo, j'ai pu boire à satiété (6litres ce jour).  l'OT pour régler le gîte et tamponner la créanciale est à l'autre bout de Pons et encore 800m pour arriver au gîte déjà occupé par une mamie et son petit fils et un couple avec qui je ferai les 2 étapes suivantes. Il faut le reconnaître ce soir je suis bien fatigué et les pieds à cause de la chaleur commencent à me faire souffrir...pourvu que!. Je prends ma douche, réussi à faire et à sécher ma lessive et retourne en ville pour des provisions, des photos et prendre une petite bière avec Carlos déjà assis à une terrasse de café.

Constat du jour: Pas content de moi des kms supplémentaires. Gîte très bien. Bonne ambiance le soir. Nuitée chaude et mal dormi.

Etape 10 de Pons à La Tenaille 22 kms Temps orageux et pluie et beau l'après midi.

Bonne soirée hier soir ce qui m'a permis de faire plus connaissance avec Claire et Jean de Tours et de mamie et son petit fils de 19 ans de Loire Atlantique avec qui elle venait de faire une semaine du chemin et arrêtait aujourd'hui. Après que Carlos soit revenu de courses il nous a cuisiné à tous les deux une excellente tortilla arrosé d'un petit bordeaux rouge très correct et après la vaisselle direction le lit car il est 22h30 et c'est tard pour un pèlerin. Nuit chaude donc pas facile de trouver le sommeil. Lever à 5h45 et départ à 6h30 avec Claire et Jean par un ciel très menaçant et orageux ce qui fait que nous avons vite mis le poncho pour arriver à St Genis de Saintonge où nous nous sommes séparé. Chemin facile par la suite à travers champs et petites portions de goudron jusqu'à la pose casse croûte devant ce qui était auparavant l'abbaye Tenaille qui accueillait les pèlerins et qui est fermée depuis deux bonnes années. Comme je suis à 500m de la Tuilerie, gîte de ce soir, je prends mon temps pour déjeuner et reposer mes pieds qui, s'en vouloir le penser, commence à m'inquiéter!. Tiens deux pèlerins (Claire et Jean) qui se dirigent vers la tuilerie et que je retrouverai tout à l'heure très confortablement installés dans les transats sur la terrasse du gîte en attendant les accueillants. 14h30 accueil des propriétaires, très cools et forts sympathiques, avec café et cognac...ben pourquoi pas !. Belle bâtisse bien rénovée par Roland où nous aurons chacun notre chambre. Douche, lessive, écriture, classement des photos, survol de l'étape de demain et un peu de repos avant le repas du soir que nous prendrons chez Tania et Roland à 50m du gîte que Tania pour l'avoir régulièrement évoqué plusieurs fois dans la soirée voudrait qu'il devienne leur maison d'habitation tellement cette demeure est bien aménagée à l'intérieur comme à l'extérieur.

Constat du jour: Bien que la forme soit là j'ai une grande inquiétude pour mes pieds (ampoules et crevasses). Sinon content d'être sur le chemin. Beau temps. Belles rencontres sur le chemin. Bons accueils.

Etape 11 de La Tenaille à St Aubin de Blaye 22 kms Temps très  beau

Belle soirée chez Tania et Roland avec un bon repas traditionnel pris dans le jardin, avec crudités du jardin et barbecue de brochettes de bœuf, pâtes et tarte aux cerises le tout arrosé d'un petit rouge à volonté et précédé par un apéro pineau rouge local. Roland est un gros travailleur d'abord dans les travaux publics et encore aujourd'hui, travaux de maçonnerie, jardin, coupes de bois et Tania gestions des gîtes ce qui a bien aussi nourrit la soirée. Aujourd'hui étape à cheval sur deux départements en quittant les Charentes maritimes et avec l'entrée dans la Gironde ce qui ce remarque de suite avec le vignoble déjà présent des deux côtés du chemin. Parti avec Claire et Jean que je quitte à Mirambeau après un arrêt chez la boulangère pour un pain au chocolat et un chausson aux pommes ce qui devient chez moi presque comme une "addiction" (quand il y a une boulangerie ouverte dans la ville où village)  le matin après deux heures de marche. En route, mais cette fois comme c'est dimanche et que la N137 présente de larges bas côtés, je file et voyant à St Caprais de Blaye à 4kms de St Aubin une aire de repos aménagée avec tables et bancs je pose le sac, déchausse et mange un bout. Mes pieds sont chauds et me brûlent de plus en plus...je suis très inquiet pour la suite jusqu'à Bayonne ce qui m'engoisse en plus car je n'ai pas envie d'arrêter là !!!. Une heure de repos et après un brin de causette avec une  famille de Felletin en Creuse qui se rendait à Royan et content de parler un peu de cette région que je connais depuis plus de 35 ans, je me dirige vers la fin ce cette (dernière) étape. Pas difficile de trouver le gîte et comme prévu je trouve la clé à l'endroit indiqué et prends possession de la première chambre pour m'installer et souffler un bon coup. Après les DLE, Claire et Jean arrivent et de suite doutent en voyant l'état de mes pieds que je puisse repartir demain!. La soirée sera triste pour moi car le constat, fait par de Dominique l'hospitalière et sa copine chez qui nous avons pris un bon repas et qui m'a soignée, est le même. Arrêt, au moins momentané, obligatoire.

Etape 12 de St Aubin de Blaye à... Gare St Jean de Bordeaux en bus et tram...!

Possible surement de repartir, comme en 2013, quand cela m'était arrivé à Burgos mais je n'ai pas voulu tenter le diable alors la larme à l’œil, et piteusement j'ai pris les moyens de transports qui étaient à la porte du gîte et à 16h ma petite femme m'attendait à la gare de La Roche sur Yon. Dominique je reviendrai en mai prochain pour finir ce projet.

L'histoire ne s'arrête pas là  car je reprendrai le chemin en mai 2018; Et bien non c'est seulement en 2019 que j'ai recommencé à partir de  Dax pendant que mon épouse faisait sa cure.

1 Etape de Dax à Sorde l'Abbaye 25 kms dans les Landes. Nuité au gîte d'étape municipal. Chaude Journée 

2 Etape Sorde l'Abbaye à Aurancou 16 kms dans le pays Basque. Petite étape avec arrivée au refuge Jacquaire vers 13h30 et déjeuné avec les bénévoles, des bons vivants avec des produits et vins locaux. Nuité au refuge. Belle et chaude à tous points de vue.avec des rugbymans supporters de Bayonne. 

3 Etape Aurancou à Saint-Palais 20 kms. Départ avec un pélerin nantais que j'ai laissé à Saint-Palais. Nuité chez l'habitant en R and car pas de possibilité dans les gîtes ou refuges.

Le landemain retour en car à St Jean Pied de port car un temps exécrable et retour dans la journée à Dax.

Depart de dax 2

                                 Départ devant une maison Landaise

Dax 15 2019

 oh... des foies gras sur pattes

Dax 16 2020

 En voilà un superbe lavoir  à Sorde l'Abbaye

Dax 5 2019

Pont/Barrage sur le Gave d'Oloron

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire